By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

Une femme, isolée, se parle à elle-même. La Rimb de Xavier Grall est à l’origine une pièce radiophonique créée par la grande Germaine Montéro. C’est un soliloque de Vitalie Rimbaud - la mère du poète Arthur Rimbaud, surnommée « La Rimb » par son fils. Propriétaire terrienne, veuve, seule dans sa ferme des Ardennes autour de l’an 1900, elle revient sur sa relation à Arthur, mort depuis quelques années. Elle clame que le « vrai » Rimbaud n’est pas le « poète maudit » idolâtré par les littérateurs parisiens, mais celui qui, revenu de ses errements poétiques et adolescents, s’est enrichi en Afrique et a retrouvé la religion. Taraudée par le doute, questionnant l’effet de sa rigidité sur le destin d’Arthur, elle veut cependant, jusque dans la tombe, protéger une mémoire selon elle plus « respectable » de son fils... « Un petit bijou comme on aime en découvrir. Tout dans sa mise en scène fait sens et il y aurait beaucoup à dire sur l'intelligence et la qualité de son travail. Les lumières ultra-soignées de Julien Peissel sont de toute beauté (...). Un écrin parfait en somme pour Martine Vandeville qui incarne magistralement cette figure complexe qu'est La Rimb. Il ne faut absolument pas manquer ce voyage en Rimbaldie. » LE PARISCOPE. « Jean-Noël Dahan signe une mise en scène, toute en exaltation retenue qui fait penser à Bergman ce cinéaste amoureux de visages de femmes. Vous irez, grâce à ce spectacle, là où la terre et la poésie jaillissent de la bouche d’une même femme, La Rimb, Vitalie Rimbaud, née Cuif et paysanne. Quel voyage ! » LE MONDE.FR. « Il a rarement été dit avec une telle justesse combien le passé des morts pèse sur la tête des vivants et combien il rendent confus nos propres sentiments. Martine Vandeville joue cette apocalypse intime avec la belle âpreté des vraies tragédiennes. » ALLEGRO THÉÂTRE. « Martine Vandeville rumine littéralement sa logorrhée à voix basse, pour mieux bondir dans ses éclats vengeurs. » L’HUMANITÉ. « Martine...