By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

Sonia Wieder-Atherton joue Benjamin Britten, la deuxième et des extraits de la troisième des Suites pour violoncelle seul écrites pour Rostropovitch. Charlotte Rampling prête les subtilités de sa voix, en anglais ou en francais, aux poèmes de l’écrivaine américaine Sylvia Plath, qui mit tragiquement fin à ses jours en 1963. Dans ce singulier dialogue, l’écriture de Plath, d’une force rarement égalée dans l’histoire de la littérature, fait ressortir les aspérités qui habitent le lyrisme des pages de Britten. Comme si la musique se mettait à rêver à voix haute, au fil de la plume de celle qui, dans sa nouvelle de 1958 intitulée Johnny Panic and the Bible of Dreams, se décrivait ainsi : "Chaque jour, de neuf heures à cinq heures, je suis assise à mon bureau […] et je dactylographie les rêves des autres."