By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

Les bergers du Var ont été entendus. Après plusieurs mois d'attaques répétées de loups sur les cheptels du département, la préfecture a autorisé par arrêté des tirs de prélèvement valables du 20 août au 19 septembre. En 2011, 233 attaques ont été signalées dans le Var. Depuis janvier, 85 attaques se sont déjà produites. Pour le président de la fédération ovine, qui a déjà perdu 400 brebis, cette chasse au loup ne réglera rien. Pour Philippe Fabre, éleveur de brebis à la Roque Esclapon, cette chasse au loup "ne changera malheureusement pas grand chose". "Je suis content que le préfet ait réagi. Depuis le temps qu'on lui demandait de lancer cet arrêté. Mais le mal déjà est fait. J'ai perdu 400 bêtes l'année dernière", souffle-t-il. A deux doigts de mettre la clef sous la porte, Philippe a tout essayé. Des clôtures, les patous, les tirs d'effarouchement : le loup est toujours dans la bergerie... "Les agents chargés de les chasser vont avoir bien du mal à les débusquer. Ces bêtes là sont très rusées. Le loup est un animal malin. On le voit seulement quand on s'y attend le moins", explique l'éleveur, un brin désabusé.