By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

Au mois de mai de cette année s'est déroulé à Philadelphie, Etats-Unis, le Congrès sur les greffes d'organes. Cette réunion a été l'occasion de faire un point sur les prélèvements forcés opérés en Chine.De nombreux experts ont exprimé leurs inquiétudes sur le fait que le régime chinois vise principalement les pratiquants de Falun Gong. Les défenseurs de droits affirment que ceux-ci sont assassinés pour leurs organes.Le 1er mai dernier à Philadelphie, lors de l'édition 2011 du Congrès américain sur les greffes, un groupe d’experts en transplantations d'organes a exprimé ses inquiétudes au sujet des prélèvements forcés d’organes. Depuis 2006, des allégations selon lesquelles le régime chinois assassine des prisonniers de conscience pour leurs organes sont examinées sur le plan international.L’organisateur des débats, l'association DAFOH, Médecins contre les prélèvements forcés d’organes, a invité David Matas, avocat canadien des droits de l’homme, à s’exprimer. Matas et le défenseur canadien des droits de l’homme David Kilgour ont mené des enquêtes sur les prélèvements forcés d’organes opérés sur des prisonniers de conscience en Chine. Un grand nombre de victimes sont des pratiquants de Falun Gong, une méthode spirituelle persécutée en Chine.